L’Equipe

* Comité de pilotage *   
(English version)

Charles-Edouard de SUREMAIN • coordinateur scientifique

Anthropologue – Chargé de Recherche 1 à l’IRD, membre de l’UMR PALOC, IRD/MNHN Paris, France.
Spécialiste de l’alimentation et de la nutrition, particulièrement en relation à l’enfance. Développe ses recherches sur la construction du patrimoine alimentaire en Amérique Latine (Mexique, Pérou et Bolivie) et en Afrique (Congo et Mali).

Julia CSERGO • coordinatrice de l’axe 1

Historienne – Professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’Université du Québec à Montreal.
Spécialiste d’histoire de l’alimentation et de la gastronomie, elle a coordonné l’élaboration de la liste des mets gastronomiques français proposés au patrimoine culturel intangible (ICH) de l’UNESCO.

Raúl MATTA • coordinateur de l’axe 2

Sociologue – Post-doctorant à University of Göttingen (Allemagne), associé à l’UMR PALOC, IRD/MNHN Paris.
Etudie les conséquences socio-économiques des politiques de patrimonialisation en Amérique Latine, notamment celles liées à des stratégies de développement observées au Pérou.

Esther KATZ • coordinatrice de l’axe 3

Anthropologue – Chargé de Recherche 1 à l’IRD, membre de l’UMR PALOC, IRD/MNHN Paris, France.
Développe des recherches au Brésil et au Mexique sur les systèmes d’alimentation indigènes, leur visibilité/invisibilité et leur potentiel de patrimonialisation en relation aux problématiques identitaires.

* Autres membres du projet *

Sarah BAK-GELLER • participante

Historienne – Professeur associée à l’Instituto de Investigaciones Antropológicas of the Universidad Nacional Autónoma de México (IIA-UNAM), Membre du Consejo Nacional de Ciencia y Tecnología (CONACYT), au Mexique
Etudie la circulation des traditions culinaires orales et des livres de cuisine en Amérique Latine, et la dimension politique des pratiques et discours alimentaires dans le contexte colonial et de construction des nations en Amérique Hispanique (XVIe-XXe siècles).

Mélissa CORNUEL doctorante de l’ANR

Doctorante en anthropologie  à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense, sous la codirection de C.-E. de Suremain et P. Erikson.
Membre de l’UMR 208 PALOC (IRD/MNHN) et du LESC.

A la suite d’une première recherche sur le tourisme rural communautaire et les patrimoines culturels immatériels en contexte de développement, son doctorat portera sur les thèmes de la patrimonialisation de l’alimentation au sein de programmes de développement alimentaire au Pérou.

Chantal CRENN • participante

Anthropologue – Maître de conférence à l’Université Montaigne de Bordeaux, chercheure à l’UMI CNRS 3789 Dakar et associée à l’UMR 5115 CNRS IEP LAM Bordeaux.

Elle effectue des recherches où se croisent les questions identitaires et alimentaires prisent dans des rapports sociaux inégaux. Spécifiquement depuis 10 ans elle effectue une recherche dans la région située entre Saint Emilion et Bergerac au sujet des productions des différences culturelles hiérarchisées (ethnicité et patrimonialisation) associées aux pratiques alimentaires  (dont le vin)  prises au sens large du terme ou comme dirait JP Corbeau « de la fourche à la fourchette ». Elles s’intéressent particulièrement aux processus d’hybridations culturelles pris dans la globalisation et les circulations d’idées, de valeurs, de produits et de personnes…
A commencé une enquête sur les fast-foods au Sénégal, en collaboration avec J.-P. Hassoun.

Mathias FAURIE • Post-doctorant de l’ANR FoodHerit

Géographe – docteur de Paris 4, Espace, Société, Environnement, membre de l’UMR PALOC (IRD/MNHN)
Dans le cadre de FoodHerit, Mathias étudie les enjeux et les conflits soulevés par la déterritorialisation des patrimoines alimentaires. Il étudie plus spécifiquement l’exemple de la trufficulture en France.

Marie FLEURY • participante

Ethnobotaniste – Maître de conférence au MNHN, membre de l’UMR PALOC (IRD/MNHN).
Spécialiste des plantes utilisées dans la culinaire et la médecine traditionnelle des indiens Wayana et maroon du fleuve Maroni, et autres plantes de Guyane.

Jean-Pierre HASSOUN • participant

Sociologue et Anthropologue – Directeur de recherche au CNRS, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS) et de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (iiAC) UMR 8177 CNRS/EHESS.
Après des recherches initiales sur la migration des réfugiés de l’Asie du Sud-est en France puis des recherches sur les marchés à la criée de la Bourse de Paris, il mène actuellement des recherches sur les relations entre pratiques alimentaires (de migrants et de non migrants, de personnes impliquées dans le monde marchand ou non) et les prescriptions morales individuelles, les ego récits, les idéologies locales ou nationales, le découpage hiérarchique et « culturel » du monde.

Xavier MEDINA • participant

Anthropologue – Academic Director du programme “Food Systems, Culture and Society” à l’Université Oberta de Catalunya, Espagne.
Travaille principalement en Espagne (Pays basque et Catalogne), en Hongrie (Budapest et Tokaj), en Argentine et au Zimbabwe (Matabeleland) sur les thématiques de l’alimentation, le tourisme gastronomique et œnologique et les identités sociales et ethniques.

Jean-Pierre POULAIN • participant

Sociologue – Professeur à l’Université Toulouse Le Mirail, Directeur de l’Institut Supérieur du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation (ISTHIA).
Sociologue et anthropologue de l’alimentation, il étudie les liens entre alimentation et santé, évolution des pratiques alimentaires, perception des risques et gestion des crises alimentaires.

Pascale de ROBERT • participante

Anthropologue – Chargée de recherche à l’IRD, membre de l’UMR PALOC, IRD/MNHN, Paris.
Etudie, au Brésil, les représentations sociales de la nature, la biodiversité et l’agro-diversité, la valorisation des savoirs locaux, les identités territoriales et la cartographie sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FoodHerit est un groupe de chercheurs expérimentés ayant placé les cultures alimentaires au cœur de leurs investigations.