Enquêtes et terrains

France

La construction de l’alimentation comme objet patrimonial, XVe-XXIes.
(Julia Csergo)

La démarche de compréhension et d’analyse  de la construction de la notion contemporaine de « patrimoine », a pu être retracée dans les cadres spécifiques des « beaux-arts » et des « monuments historiques ». Les historiens de l’alimentation, de la fin du Moyen-Age à l’époque contemporaine, ont jusqu’à présent orienté leurs recherches vers d’autres voies que celle de l’histoire de la construction d’un objet culturel et d’un héritage commun. Ainsi, l’absence de traitement historien de la notion émergente de « patrimoine alimentaire », a placé l’histoire, à travers une production le plus souvent non académique,  dans la situation d’apporter des formes de légitimation à des demandes de qualification de produits localisés (pour administrer la preuve de leur inscription dans une tradition de savoirs et savoir-faire) ou d’affirmer un « patrimoine culinaire » à partir des recettes tirées d’anciens livres de cuisine. Ainsi, la notion de « patrimoine alimentaire » alimente de nombreuses initiatives dans le corps social, confortés par des travaux menées en géographie et en marketing qui, dans une perspective de lien recherche-action collective, sont intervenus dans les dispositifs de « mise en patrimoine ». La notion de patrimoine alimentaire s’est imposée autour d’une dimension spatiale, et comme une notion opérationnelle dans le marketing des produits et des territoires.

Il s’agit donc dans ce travail de recherche d’apporter des éléments de définition et de compréhension des patrimoines alimentaires  en proposant une intervention de la discipline historique et de ses méthodes dans un champ qu’elle n’a pas encore investi. L’objectif est de retracer  les grandes lignes de l’histoire de la construction de l’alimentation comme objet patrimonial, l’évolution sur le temps long des enjeux qui y sont associés en lien avec l’affirmation des cultures nationales.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.