Membres de l’équipe

Charles-Edouard de SUREMAIN  (coordinateur scientifique)

Dans le cadre du projet FoodHerit, C.-E. de Suremain assurera la coordination scientifique. Il développera par ailleurs des travaux sur la construction des routes gastronomiques au Mexique.

Les routes gastronomiques au Mexique : confronter le patrimoine et le développement

À travers tout le Mexique, de nombreuses mobilisations culturelles et identitaires, soutenues par différents ministères (tourisme, culture), débouchent sur la valorisation de l’alimentation. Produits, plats, techniques, commensalité ou ingrédients régionaux emblématiques (mole, tequila, nixtamalisation…) sont ainsi à l’origine de la création de « routes gastronomiques » destinées à mettre en scène le patrimoine alimentaire local. Au niveau local, des municipalités ou des communautés créent des foires ou des festivals gastronomiques. Des publications sur les cuisines régionales amérindiennes sont financées par des organismes d’Etat.   Il convient d’abord d’analyser la façon dont ces « routes » se sont mises en place et la façon dont les communautés locales et les différents acteurs, des paysans aux commerçants, y participent et en bénéficient. Il s’agit ensuite de mieux cerner les enjeux identitaires, territoriaux et économiques associés à cette forme de « mexicanité alimentaire ».

L’approche se fonde sur l’étude ethnographique multi-site de routes gastronomiques présentant des situations géographiques, économiques, sociales et culturelles contrastées. Après avoir décrit et identifié les caractéristiques principales de ces routes, il conviendra d’apprécier le degré d’implication des divers acteurs institutionnels (ONG, associations) et individuels (paysans, commerçants) à leur mise en place et à leur fonctionnement. Pour ce faire, des entretiens individuels semi-directifs et approfondis seront réalisés avec les acteurs et les groupes d’acteurs concernés, mais également avec ceux qui – par choix ou non – sont ou se sentent exclus des routes gastronomiques. L’approche devrait permettre d’appréhender finement les dynamiques locales et, par le moyen de la comparaison, de déboucher sur la compréhension approfondie des dynamiques globales.

Publications choisies et activités éditoriales :

Membre du comité de rédaction des revues Anthropology of Food et Bulletin de l’Institut Français d’Etudes Andines.

Suremain (de), Ch.-É., 2010, « Pratiques alimentaires et (re)construction identitaire chez des migrants boliviens de retour d’Argentine », Anthropology of Food [Online], S7.,
URL : http://aof.revues.org/6614

Absi, P. & Suremain (de), Ch.-É., 2010, « Traditions du pain dans les Andes boliviennes » in :Tonnac, J.-Ph. de(ed),Dictionnaire universel du pain, Paris: Robert Laffont,p. 52-55.

Suremain (de), Ch.-É., 2009,            « Anthropologie de l’alimentation et de la nutrition »,in : Vidal, L. et Atlani-Duault, L. (eds), Anthropologie du développement et de l’aide humanitaire. Des pratiques aux savoirs, des savoirs aux pratiques, Paris: Armand Colin, p.175-202.

Suremain (de), Ch.-É., 2008, « Shawarmas contre MacDo. Mondialisation et standardisation alimentaire à l’épreuve des contestations identitaires (Bolivie) », Anthropology of Food, S4.
URL : http://aof.revues.org/3693

Suremain (de), Ch.-É. etChaudat, P. (ed.), 2006, « Des normes à boire et à manger. Production, transformation et consommation des normes alimentaires », Journal des Anthropologues, p. 106-107.


3 réflexions au sujet de « Membres de l’équipe »

  1. Bonjour,
    dans le cadre d’une enquête sur la créolisation du gout dans les restaurants scolaires d’écoles internationales en Asie, je cherche a entrer en contact avec des chercheurs travaillant sur des thèmes proches (cafeteria-cantine et revendications identitaires/enfance et mixité sociale a table/éducation au gout..). Le dossier d’Alimado est facilement accessible mais a t il été suivi d’autres travaux ? D’avance merci.

    1. Bonjour,
      Merci de votre message. Nous faisons circuler votre demande. Je travaille pour ma part sur l’enfance et l’alimentation. Notre doctorante, Mélissa Cornuel, travaille aussi une partie de vos thèmes au Pérou. Son mail : melissa.cornuel@gmail.com
      Bien à vous.
      CE de Suremain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *